Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Mâkhi Xenakis, “Catharsis”, ou l’ambition archaïque

     « Karthasis », toujours. Tremblements et apaisement des formes. Ce que peut l’art. Exposer les passions, dire les effrois, dénuder les peurs, et puis les regarder en face, dans la profusion d’un trait, dans la saturation d’une surface, dans la solitude d’une masse dessinée ou sculptée, et puis les gommer, les estomper, les absorber, et laisser place aux encres, aux éclosions, aux gouffres, aux concordances rassurantes, aux métamorphoses. Partage d’équilibre et de cohérence porté par les dessins, les sculptures, les livres de Mâkhi Xenakis. Partage d’échos et de résonances. Vient le temps personnel d’une œuvre pleine qui cerne le contemporain, le bouscule, le met en contrepoint d’une puissance archaïque familière. Vient le déroulé spatial d’un monde plastique et visuel qui s’épand, s’enroule, éclot, s’ouvre généreusement dans la langue baroque du dessin pastel et de l’encre rebelle, et leurs noirs féconds, et leurs roses profus, aussi minéraux que floraux, et de leurs bleus obséda…

Derniers articles

Le crâne s’ouvrit I, II: diptyque poétique sur papier Japon

Claire Kito & Marjorie Micucci Histoires de poèmes et d'encres une exposition

Éric Vuillard: sur la surface du monde, coule la mélodie de l’histoire

Hemali Bhuta, le paysage comme fêlure géologique